Votonspourlasience.fr

Des entreprises qui changent le monde

Entretien avec Max, un jeune dirigeant d’une petite entreprise familiale

Des haies végétales bien taillées font la différence dans un jardin.

J’avais enfin pu prendre rendez-vous avec Max, un jeune entrepreneur très dynamique et très occupé du sud-est de la France. C’est ainsi que je me suis retrouvé un matin, au milieu de plusieures variétés d’arbustes, je remarquai au loin dans les feuillages la silhouette d’un homme, je m’approchai.

Bonjour, vous êtes Max?

Bonjour, oui je suis Max, nous avons rendez-vous ce matin?

Oui, je vois que vous êtes en plein travail, malgré l’heure matinale, il fait déjà très chaud.

En effet, c’est pour cela que je commence mes activités très tôt. Venez avec moi, je vais faire une pause, nous allons nous installer à l’ombre de ce sapin.

D’accord, j’aimerais au préalable que vous me parliez de vous.

Ma vie a toujours été très simple, j’étais professeur des écoles, je vivais avec ma compagne et mes deux garçons dans la capitale. Tout allait très bien mais je sentais que je n’étais pas à ma place, ma vie manquait de peps, je voulais avoir des défis à relever. Et puis un jour j’ai pensé à cette grande propriété léguée par mon père.

Elle est superbe! J’ai traversé un nombre incalculable de serres, de plantes, d’arbres, je n’ai pas pu tous les identifier mais certains m’étaient familiers, comme les orangers et les pommiers mais je m’égare, continuez, je vous écoute…

J’ai réalisé le potentiel que m’offrait cette immense parcelle de terrain, la possibilité de cultiver des plantes et des arbres pour répondre à la demande pressante des clients en quête de produits de qualité. J’en ai discuté avec ma compagne qui m’a soutenu dans mes projets, j’ai pris un congé sabbatique pour étudier la botanique et les différents marchés liés à cette activité de pépiniériste, je me suis bien préparé et me voilà aujourd’hui au milieu de cette forêt.

Parlez-moi de vos différentes activités.

Nous nous positionnons en priorité sur les haies végétales, ma femme m’aide et j’ai aussi une petite équipe, des employés de la région qui m’assistent pour entretenir tout le domaine, recevoir ou livrer les clients. De plus en plus de personnes cherchent à mettre des haies de petites, moyennes ou grandes tailles car une haie végétale peut avoir plusieures fonctions: préserver du vent, de la pluie, du bruit, des regards inquisiteurs, du soleil  et même de la pollution, elles peuvent aussi être dissuasives grâce aux épines des arbustes.  

Je ne pensais pas qu’une haie végétales avait autant de fonctions. Prenons un exemple, si je veux embellir mon entrée et faire une haie de 50 cm de hauteur, que me conseillez-vous comme arbustes?

Ce n’est pas facile de répondre à la question mais je vais essayer car si vous vivez en couple, il faudra tenir compte des goûts et de l’avis de votre compagne. Ensuite il y a des arbustes qui grandissent seuls et qui n’ont pas besoin d’entretien, il y en a d’autres qui ont besoin de l’intervention d’un jardinier pour les tailler par exemple. Les lauriers-cerises, les orangers du mexique avec leurs splendides fleurs blanches, les fusains, tous ces petits arbustes sont parfaits pour une petite haie végétale fleurie qui donnera du charme à votre habitation.

Nous sommes arrivés au terme de notre entrevue, vous voulez conclure en ajoutant quelques mots?

J’aimerais encourager tous ceux qui liront cet entretien et qui ont des projets, de se former et de les réaliser en se faisant accompagner afin de les rendre viables à long terme. Créer une entreprise demande beaucoup de courage et d’énergie mais l’investissement en vaut la peine, je ne regrette pas d’avoir ouvert mon entreprise d’ailleur j’ai une exclusivité pour vous, j’ai un autre projet en cours je vais bientôt proposer des huiles essentielles à ma clientèle, toutes les infos seront sur mon site.

Merci Max pour cette info et pour m’avoir accordé ces quelques minutes dans votre programme surchargé, je vous souhaite de continuer comme ça, vous êtes un exemple à suivre.

science

J’ai interview François Dufour, un scientifique et un entrepreneur du bâtiment

Bonjour M Dufour et merci d’avoir accepter de nous consacrer quelques minutes de votre temps. Pour commencer, je vous laisse vous présenter !

Bonjour Julien, c’est un plaisir de parler avec vous et de partager au public ma passion pour la science et l’entreprenariat. Je m’appelle François Dufour et je suis scientifique dans le sang. En plus de mon diplôme en chimie, je suis également ingénieur en bâtiment et c’est dans ce secteur que j’exerce. La science est restée au stade de la passion, mais je n’hésite pas à donner un coup de main à nos confrères scientifiques pour développer ce domaine qui nous tient à cœur.

Merci pour cette présentation très intéressante ! Pourriez-vous nous en dire davantage sur votre passion qui n’est autre que la science ?

Depuis tout jeune, j’adore regarder des livres sur la science. Je m’informe sur les débuts de plus grands scientifiques et leur manière de vivre la science m’a conquis. C’est d’ailleurs pour cette raison que j’ai choisi de m’orienter sur la série scientifique au lycée. Après un Bacc S, j’ai suivi des études d’ingéniorat (filière BTP) et en parallèle, j’ai étudié la Chimie. J’ai décroché des diplômes dans les deux filières raisons pour laquelle je travaille dans le bâtiment et continue à vivre de ma passion pour la science. Je suis certain que si j’ai choisi de travailler dans le domaine de la chimie, je ne prendrai pas plaisir comme aujourd’hui à faire des expériences ou encore à aider mes autres collègues dans des recherches liées au domaine.

Quand vous dites que vous vivez votre passion pour la science, est-ce que cela signifie qu’elle ne vous rapporte rien ?

En effet, je gagne ma vie en tant qu’entrepreneur du bâtiment. Quant à la chimie, c’est resté au stade de passion jusqu’à maintenant. De nombreux scientifiques sollicitent mon aide pour participer dans des recherches et je reçois des indemnités. Je mets de côté cet argent pour financer mon projet de recherche personnel. Si ce projet aboutit, il est clair qu’il deviendra une source d’argent particulièrement rentable.  D’ici là, je profite à fond de cette passion et je donne même plus que je ne reçois.

Qu’aimez-vous dans la science ? Dans la chimie ?

La science est un domaine passionnant. Si vous ne me croyez pas, lisez un magazine Sciences&Vie et donne-moi des nouvelles !  Lorsqu’on voit comment la nature évolue, on s’intéresse automatiquement à la science. On  a envie de comprendre et on a envie d’apporter notre contribution quant à l’amélioration de la vie. Pour participer de manière optimale au développement de la Science, il faut aimer le domaine.

Quant à la chimie, c’est une branche de la science qui me fascine. Elle me permet de mieux comprendre la nature. Je fais plusieurs tests en laboratoire et il arrive même que je sois tellement concentré que j’oublie de manger, de dormir, etc.

Je vous remercie pour cet entretien chaleureux. À bientôt pour une autre interview.

Votons pour la science

L’objectif de notre site est de s’intéresser également à des entrepreneurs qui adoptent une démarche scientifique et qui questionne notre rapport aux questions politiques. La science est en effet un enjeu politique qui permet une plus grande innovation et une plus grande collaboration entre différents partenaires.

Les candidats notamment de l’élection de 2012 proposaient des réponse spauvres sur ces questions scientifiques. La vision de Sarkozy était en effet un peu daté et celle de Marine Lepen vraiment à contre courant et peu éclairée.

Une éducation scientifique

Nous encourageons en effet les entrepreneurs que nous présentons dans ces pages à présenter une problématique scientifique qui puisse permettre d’éduquer notre lectorat. Des propositions à haute teneurs technologiques permettent en effet une plus compétitivité de l’offre de nos entreprises françaises.

 …