À la veille du second tour, le collectif « Votons pour la science » se félicite du succès de son initiative

5 thèmes, 20 questions, 8 candidats dont François Hollande et Nicolas Sarkozy : « Votons pour la science » est la seule initiative citoyenne des présidentielles à couvrir en profondeur autant de programmes scientifiques des candidats. Ce succès fait de « Votons pour la science » l’initiative incontournable des présidentielles pour tous ceux qui s’intéressent à la place des sciences dans la société.

Les réponses des candidats sont disponibles dans leur intégralité sur le site http://www.votonspourlascience.fr, et en version synthétique sur le blog Votons pour la science créé en partenariat avec LeMonde.fr : http://votonsscience.blog.lemonde.fr. Ces deux espaces de publication ont également alimenté le débat tout au long de l’élection, avec des articles sur le conseiller scientifique du président-candidat, sur le crédit d’impôt recherche… et une revue de presse hebdomadaire.

Lancée en octobre 2011 par un collectif de chercheurs, scientifiques, étudiants, journalistes, médiateurs, entrepreneurs, artistes, enseignants et retraités, Votons pour la science regroupe des passionnés qui font vivre depuis 2006 le débat scientifique à travers blogs, sites web, comptes Twitter, et rencontres à Paris et en région.

Pour que l’échéance de 2012 et le mandat qui suivra soient une période de coopération fructueuse entre sciences et politique, Votons pour la science a demandé à chaque candidat comment il ou elle appréhende les questions scientifiques, et comment il ou elle se positionne sur les thématiques suivantes :
– énergie ;
– éducation scientifique ;
– régulation des technologies et organisation de l’expertise ;
– innovation.

Il a fallu du temps pour que s’ancre vraiment l’idée que la science était un enjeu politique. Autrefois synonyme de certitude et d’infaillibilité, la science s’est peu à peu complexifiée durant les dernières décennies. Les crises sanitaires, les accidents industriels, les questions de bioéthiques ont installé l’idée de risque à côté de celle de progrès scientifique. La recherche devient plus difficile à appréhender, et dans le même temps la prise de parole du grand public se fait pressante et exige information et transparence. C’est aujourd’hui un devoir des politiques que d’y répondre, et ils ont assumé cette responsabilité.

Votons pour la science s’inscrit dans une prise de conscience et une mobilisation internationale des blogueurs de science initiée aux États-Unis (élection présidentielle de 2008) puis au Canada (élection fédérale de mai 2011). Son objectif : en 2012 parlons d’avenir, parlons de science.

Votons pour la science est un projet du C@fé des sciences (communauté de blogs de science en français) et de Deuxième labo (catalyseur de projets science-société), réalisé en collaboration avec Volta (studio de création web), Sciences et démocratie (site de débats sur les enjeux des technologies et des sciences) et d’anciens étudiants du double cursus sciences et sciences sociales (UPMC – Sciences Po).

Retrouvez le communiqué de presse en ligne.